Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : SuiSeiKen


Dossier spécial films d'époque

Deuxième annexe présentant de manière succincte les différents supports vidéo et audio sur lesquels les films ont été édités, aussi bien au Japon qu'en France.




Au Japon tout d’abord, les VHS furent éditées quelques mois après chaque sortie cinéma : décembre 1987 pour « Saint Seiya : le film » (notez qu'il s'agit là de la toute première VHS estampillée Saint Seiya à voir le jour chez eux, bien avant l’édition complète de la série qui ne commencera qu’en mai 1990), août 1988 pour « L’ardente Bataille des dieux », février 1989 pour « La Légende de la jeunesse écarlate » et septembre 1989 pour « Les Soldats de la dernière Guerre Sainte ».




Puis les films ressortiront de novembre 1991 à juin 1992 sur support LD (Laser Disc), un par film, avec, pour cette occasion, de nouvelles illustrations du tandem Araki-Himeno sur les pochettes et quelques bonus à l’intérieur, comme des dédicaces ou bien un morceau de pellicule. Information peu courante car méconnue : les acquéreurs des quatre Laser Discs pouvaient recevoir un mini CD dont la rareté actuelle n'a d'égale que son prix faramineux, ce qui fait qu'il est particulièrement difficile de trouver des informations sur ce qu'il propose et ce, même sur les sites japonais. Toujours est-il qu'il se nomme « Kôki : arata-naru shinwa ~ Special Premium Talking Live » (« Post-scriptum : nouveau mythe » , et qu'il semble contenir une discussion spéciale impliquant les principaux comédiens de doublage japonais avec en plus un message personnel (?) de chacun d'eux. Leurs dédicaces sont également offertes dans le boîtier.




Enfin, il faudra attendre août 2004 pour voir arriver la version DVD à l’image remastérisée, avec la sortie de la « Movie Box » japonaise. Une fois n’est pas coutume, chaque film aura droit à sa propre galette... et bien sûr à sa propre jaquette illustrée « à nouveau » tout spécialement par vous savez qui. Le coffret est par ailleurs accompagné d'une figurine « vintage style » de Seiya avec l'armure d'or du Sagittaire, sans doute pour son côté symbolique vu qu'elle vient en aide à notre héros dans chacun des films.




En France, curieusement et comme dit précédemment, c’est le troisième film qui sortira d’abord en VHS en 1990 (le 4 avril pour être plus précis, sans doute à cause de sa durée plus longue), suivi quelques mois plus tard du premier et du deuxième qui ont été couplés ensemble sur la même VHS et baptisés « Le film 2 » !




Le quatrième, lui, dormira dans les cartons d’AB jusqu’en 1995, année où il sera enfin doublé à l’occasion de la réédition VHS des trois premiers par le trio AK Vidéo - Manga Power Video - TF1 vidéo, dans une version plus respectueuse de l’original : toujours en VF, mais avec les génériques originaux et surtout le montage intégral des films... bien qu'ils soient encore dans le désordre. C'est d'ailleurs à cette occasion qu'ils auront chacun un titre spécifique. « Les Soldats de la dernière Guerre Sainte » bénéficiera par ailleurs d'une édition Laser Disc, très loin d'atteindre son homologue japonais en terme de qualité.

Par la suite, on ne compte plus les rééditions VHS et DVD, unitaires ou en coffrets, avec de multiples jaquettes d’une qualité variable, de très bonnes (l'un des coffrets VHS proposait les illustrations ornant les LD japonais !) à très mauvaises (des gribouillis dignes de la maternelle), toujours sans la version originale et avec une bien mauvaise qualité d’image. Jusqu’à aujourd’hui, où ils nous reviennent dans une version optimale à l’image retravaillée et avec la sacro-sainte version originale tant désirée !

Un bref mot sur les musiques de Seiji Yokoyama, sans toutefois rentrer dans les détails. Celles-ci furent bien évidemment disponibles au Japon sur les nombreux Original Soundtracks d’époque (« Ongakushû » II IV V VIII), puis dans les différents coffrets CD qui sortiront jusqu’à encore récemment. La version la plus complète est sans nul doute celle présentée dans les coffrets « Eternal Edition » (bien qu'il y manque toujours un fameux morceau d'Abel, que les fans appelleront « La marche militaire » dont l’équivalent français fut distribuée par feu la société LogaRythme. La répartition est la suivante : thèmes de « La Maléfique déesse Eris » sur le premier CD du deuxième coffret (« Eternal Edition » II file 3), thèmes de « L’ardente Bataille des dieux » et de « La Légende de la jeunesse écarlate » groupés sur le premier CD du troisième coffret (« Eternal Edition » III file 5), thèmes de « Les Soldats de la dernière Guerre Sainte » sur le deuxième CD du quatrième et dernier coffret français (« Eternal Edition IV » file 8). Il s’agit d’une édition française soignée, aussi bien au niveau des pistes que des livrets écrits par des passionnés, donc vivement recommandée (bien que difficilement trouvable aujourd’hui à l’état neuf) pour faire honneur au formidable travail d’un des plus grands compositeurs japonais de notre époque.



© 2002-2020 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada