Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  






Cette fiche vous est proposée par : Bone


Myth Cloth : Fenrir d’Alioth

Cinquième guerrier Divin à paraître en Myth Cloth, Fenrir d’Alioth, guerrier Divin d’Epsilon, intervient dans le chapitre Asgard. Soldat d'Hilda de Polaris, il est le troisième adversaire à croiser le fer avec les chevaliers de Bronze. Avec sa meute de loups, il affronte Shiryû dans un terrible combat à mort.

Une fois n’est pas coutume dans la gamme des guerriers Divins, la figurine d’Epsilon ne présente aucun défaut majeur qui pourrait partager les avis des fans. On aime ou on n'aime pas, mais il faut reconnaître que la retranscription de l'enfant sauvage des steppes est fidèle à la version animée.

Sur les points de détail, le visage retranscrit assez bien le côté implacable et mélancolique de l’enfant-loup des terres d'Asgard. Sa coiffure hirsute est bien réalisée et, de la pointe de sa mèche à sa queue de rat, en passant par les favoris, on ne peut qu'applaudir le travail accompli.

L’armure est, elle aussi, une vraie réussite. La couleur bleu métallique ainsi que les ornements azur donnent réellement fière allure à la robe d’Epsilon. Au niveau de la conception, c’est là encore pratiquement un sans-faute.
Fenrir dispose de deux diadèmes différents d'excellente facture, l’un visière baissée, couvrant les yeux, et l’autre visière soulevée.

Les avant-bras sont composés de deux parties, une en métal et l’autre en plastique représentant une tête de loup ornée de deux pointes acérées. Ces deux pièces, qui s’emboîtent pour former la protection, sont la partie la plus délicate du montage. Au delà du fait d'être très pointus, les pics gênent particulièrement l’insertion des mains, qui demande calme et délicatesse pour arriver à ses fins.

Petite originalité concernant Fenrir, il n’a ni ceinture, ni jupe, mais une sorte de pagne en peau de bête. Pour le reproduire, Bandai a opté pour du plastique souple sculpté, ce qui permet à la figurine de garder une certaine liberté de mouvement. Le rendu est plus que satisfaisant, même si certains regretteront le choix de cette matière.

Au rang des défauts, on notera des jambières un peu courtes, ne couvrant pas assez les chevilles. Attention aussi à la peinture, qui risquerait de ne pas résister à des traitements trop brutaux. A l'instar de toutes les figurines aux couleurs éclatantes, il faudra la manipuler avec finesse.

La finesse. Voila un adjectif qui n'est pas en adéquation avec le socle d'Epsilon. Une fois monté, on ne retrouve pas le loup nerveux et agressif de la série, mais un semblant de chien galeux et haut sur pattes. Avec le diadème et les protections des bras, on pourrait s'y méprendre. Dommage. Le montage reste cependant très aisé, les ingénieurs de Tamashii ayant bien étudié l’ensemble.

Niveau bonus, Fenrir n’est pas en reste. En plus des paires de mains, de l’habituel saphir qui accompagne chaque serviteur d’Hilda, du support plastique, du sceau d'Odin et de l'étiquette nominative, on peut trouver dans la boîte une seconde figurine représentant Ging, le loup du guerrier Divin. Celle-ci est inamovible et en plastique dur mais est très bien modelée. Fenrir dispose enfin d’une main pour siffler et ainsi appeler son fidèle compagnon à la rescousse.

En conclusion, Epsilon est une véritable réussite et il pourrait bien être celui qui réconciliera tous ceux qui boudaient les guerriers Divins jusqu'à présent.




• Contenu de la boîte :

- 1 personnage (plastique et métal), taille : 16 cm
- 1 socle en plastique pour le totem
- 21 pièces armures (13 en métal, 8 en plastique), dont 2 diadèmes
- 4 paires de mains
- 1 main droite pour siffler
- 2 types de chevelure
- 1 Ging (plastique)
- 1 saphir d'Odin
- 1 support plastique
- 1 sceau d’Odin
- 1 étiquette avec le nom « Alioth »

Sortie : novembre 2008 (Japon)
Prix : 5250 yens
Distributeur : Bandai
Production : Tamashii




Galerie :

© 2002-2009 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada